Conçu et réalisé par Permanences de la littérature en partenariat avec les Archives départementales de la Gironde, ce parcours d’éducation artistique et culturelle « Création littéraire et archives » est soutenu par le Département de la Gironde et la Direction Régionale des Affaires Culturelles en Nouvelle-Aquitaines (DRAC).

Le projet : un travail d’investigation littéraire.

Dans ce parcours destiné aux classes de collèges de Gironde, Permanences de la littérature invite un auteur à se saisir de documents d’archives, préalablement sélectionnés avec les archivistes, comme base d’un travail littéraire développé avec les élèves. L’écrivain intervient sur le mode de l’atelier d’écriture, guide et oriente les élèves dans leur pratique. Cette année, l’écrivain choisi pour mener ce travail avec les classes est Eduardo Berti. La richesse de ce projet est d’associer expérience littéraire et découverte patrimoniale. Ce projet offre aux élèves une expérience d’écriture inédite, leur permet de découvrir l’univers littéraire d’un auteur et d’appréhender des documents historiques autrement. L’archive peut être un magnifique support d’écriture, une ouverture vers le récit comme vers l’imaginaire. Ce projet permet en outre de découvrir les Archives Départementales de la Gironde.

En novembre 2023, les Archives Départementales de la Gironde inaugurent une nouvelle exposition à partir de leur fonds et de prêts interdépartementaux autour des villes et villages au Moyen-Âge en Gironde. En cohérence avec le travail de l’auteur, Eduardo Berti, oulipien féru de formes poétiques et narratives, créateur de variantes parfois inspirées des métriques du Moyen-Âge, et en lien avec l’exposition des Archives, l’association Permanences de la littérature propose de choisir cette époque pour thématique de ce nouveau parcours. Avec les élèves et en s’appuyant sur des documents des Archives, l’auteur va mener un travail d’investigation littéraire sur ce sujet historique.

Les thèmes parmi les archives du Moyen-Âge

Voyages au Moyen-Âge, les chemins du Moyen-Âge (Saint-Jacques de Compostelle), la vie dans les villes et villages, noms de rues et métiers, les pèlerinages et églises, architecture du Moyen-Âge, les parchemins, Aliénor d’Aquitaine et les ducs de Guyenne, les confréries et corporations…

Le choix d’Eduardo Berti parmi les archives

Eduardo Berti va orienter le travail d’écriture des élèves en suivant deux des thématiques abordées lors de la visite de l’exposition et la découverte des archives, la poésie des troubadours, les voyages et pèlerinages, et les ornementations figuratives des églises médiévales.

Qui est l’auteur, Eduardo Berti ?

D’origine argentine, Eduardo Berti a d’abord été journaliste et critique littéraire, fondant notamment une des premières radios indépendantes d’Argentine. Héritier de l’écrivain argentin Borges, il écrit en langues espagnole et française, et il est aussi traducteur. Vivant à Bordeaux depuis 2014, il a publié une quinzaine d’ouvrages en français -romans, nouvelles, recueils de poésie- principalement chez Actes sud et la Contre Allée. La plupart de ses livres sont teintés d’humour, de fantaisie et de jeux de langage, c’est pourquoi Eduardo Berti a été coopté par l’Oulipo en 2014.

Parmi ses ouvrages les plus récents, on note Demain s’annonce plus calme, Un père étranger, Une présence idéale. Avec Madame Wakefield, il a été finaliste du prix Femina. En 2023, il publie Mauvaises méthodes pour bonnes lectures, petit ouvroir de lectures potentielles aux éditions de la Contre Allée. Ses livres sont publiés en Argentine et en Espagne, et traduits en Angleterre (Pushkin Press), au Japon (Schinchosa), au Portugal (Temas e Debates) et en France.

Il pratique l’atelier d’écriture pour la jeunesse comme pour les adultes depuis de nombreuses années. En tant que membre de l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle), il entend proposer des ateliers ludiques et joyeux autour de la littérature. À propos de la pratique des ateliers d’écriture, il écrit : « On est surpris par la créativité des gens qui assistent aux ateliers, on arrive même à avoir de leur part des idées qui nous font repenser de nouvelles contraintes, c’est très stimulant. »

projet scolaire des archives et creation litteraire sur le moyen age partenaires