Création littéraire et Archives – Journal intime et souvenirs d’enfance

Conçu et réalisé par Permanences de la littérature en partenariat avec les Archives départementales de la Gironde, ce parcours d’éducation artistique et culturelle « Création Littéraire et Archives » est soutenu par le Département de la Gironde et la Direction Régionale des Affaires Culturelles en Nouvelle-Aquitaine (DRAC).

Le projet

Dans ce parcours, Permanences de la littérature invite un auteur à se saisir de documents d’archives, préalablement sélectionnés avec les archivistes, comme base d’un travail littéraire développé avec les élèves. L’écrivain intervient sur le mode de l’atelier d’écriture, guide et oriente les élèves dans leur pratique. Cette année, l’écrivaine choisi pour mener ce travail avec les classes est Elisabeth Jacquet.

En cohérence avec le travail de l’autrice Elisabeth Jacquet, et en lien avec le choix de la thématique, “Journal intime et souvenirs d’enfance”, les élèves écrivent autour d’une sélection de thématiques parmi les documents d’archives du XXe siècle présélectionnés avec les archivistes, telles que la correspondance, l’amitié et l’écriture. Ils ont pu découvrir, par exemple, la correspondance sur cartes postales d’un père à son fils pendant la Première Guerre Mondiale, des cahiers d’écolier datant de 1917, ou encore des photographies de vacances du début du XXe.

Avec les élèves et en s’appuyant sur les documents des Archives départementales, l’autrice va mener différents travaux d’écriture, dont un sur le modèle de son ouvrage Quand j’étais petite (Editions de l’attente, 2012), suite de 133 souvenirs d’enfance qui dessine en creux, en hommage au Je me souviens de Georges Perec, celle de la génération 1970.

ZOOM sur l’autrice

Elisabeth Jacquet, autrice, née en 1963, vit à Paris. Elle travaille différentes formes de narrations : autour de la lecture (Les grands parcs blancs, ed. Flammarion, 2001), du catalogue de meubles décliné de manière affective et sentimentale (Dans ma maison, notre catalogue, ed. Melville/Léo Scheer, 2003), de la modernité d’une héroïne d’un grand roman du XIXème siècle (Anna Karénine, c’est moi, ed. Philippe Rey, 2010) ou du souvenir d’enfance (Quand j’étais petite, ed. de l’Attente, 2012), entre autres.

Son livre le plus récent, Eva Gonzales/Rencontre avec une jeune femme moderne (l’atelier contemporain, 2020) traite de la peintre Eva Gonzales, élève de Manet.

L’univers littéraire d’Elisabeth Jacquet est marqué par le regard sensible, sociologique, distancé et souvent humoristique qu’elle porte sur le monde qui l’entoure, au plus près de l’expérience du quotidien.

Etablissements participant au projet :

Collège les Lesques – Lesparre

Collège la Fontaine – Montlieu-la-garde

Collège Léonard Lenoir – Bordeaux

Collège Dupaty – Blanquefort