Patrick Bouvet est né en 1962. Dans les années 80, il se consacre essentiellement à la création musicale : il est alors chanteur et compositeur dans un groupe de rock. Il effectue des installations sonores pour des photographes et des designers. Depuis le début des années 90, il a étendu son travail de collage musical (sampling) à l’écriture.

Aujourd’hui, Patrick Bouvet est une figure de la poésie française actuelle, il est publié aux éditions de l’Olivier. Il a écrit trois ouvrages dans lesquels il interroge le langage des médias. Son écriture est très musicale. C’est par ailleurs un spécialiste des musiques électroniques. Il a été précédemment accueilli dans le cadre de Ritournelles 2007 pour une résidence de création à l’OARA (Office Artistique de la Région Aquitaine) avec Eddie Ladoire, musicien et plasticien du son. Il est venu rencontrer la population locale pour susciter un autre regard sur la poésie contemporaine.

 

D’autres artistes ont été associés à cette résidence :

Gonzague Conte, un jeune artiste qui vit et travaille en Gironde. C’est en étudiant l’histoire de l’art et plus particulièrement l’abstraction lyrique, l’art informel et l’expressionnisme abstrait à l’Ecole nationale supérieure d’Arts de Cergy-Pontoise, que Gonzague Conte avoue avoir découvert ses “Pères” : Olivier Debré, Jackson Pollock, Morris Louis, Sam Francis, Helen Frankenthaler, Frank Stella ainsi que Zao Wou Ki. Depuis dix ans, l’artiste est engagé dans une recherche picturale abstraite. Son travail expressionniste et lyrique a pour point de départ l’énergie vitale, la nature, la métamorphose, le flux d’informations, la vie. Parallèlement, Gonzague Conte travaille la musique (improvisation, piano, basse, electro), le son, la vidéo et depuis 2003, le graphisme et la photo numérique.

Eddie Ladoire, un plasticien sonore. Après des études d’art, de piano puis d’électroacoustique, Eddie Ladoire oriente de plus en plus son travail vers l’électroacoustique et l’installation. Aux frontières de la musique concrète et de la musique électronique, il utilise l’univers sonore du quotidien qu’il transforme grâce à des traitements numériques pour recréer à partir de matières sonores existantes – ambiances sonores urbaines, des bruits de rue, de machines et de voix – des compositions inédites.

Durant les mois de février et mars, Patrick Bouvet a rencontré des publics scolaires dans le cadre d’ateliers d’écriture ou de lecture orale et s’est produit en public lors de lectures-concerts avec les artistes Gonzague Conte et Eddie Ladoire.