Création littéraire et archives / Correspondances

Conçu et réalisé par Permanences de la littérature en partenariat avec ECLA Aquitaine dans le cadre du programme « Lire-Ecrire : Rencontre avec la Création ». Avec la participation de la Médiathèque Mériadeck à Bordeaux et les Archives Départementales de la Gironde.

 

Le projet

Permanences de la littérature, dans ce projet, a associé la création littéraire à la découverte d’une institution patrimoniale locale. Ce jeu de croisements culturels s’inscrit dans l’approche pluridisciplinaire développée par l’association depuis sa fondation. Permanences de la littérature a choisi pour cette expérimentation d’inviter l’auteur Emmanuel Adely.

L’auteur propose aux élèves de travailler sur les biographies mi-fictives mi-réelles à partir des personnes mentionnées dans les documents d’archive. Pour chacune des deux classes distinctes, deux corpus d’archive sont exploités : le premier portant sur la transformation de l’Hôtel de Saige en Hôtel de Préfecture de la Gironde à Bordeaux. Et le deuxième, sur des correspondances privées de soldats de la première guerre mondiale et de leur famille.

A travers les ateliers d’écriture, chaque élève choisit un personnage rencontré au fil des archives. A partir des documents, ils écrivent une biographie de leur personnage, s’inspirant plus ou moins librement du style développé dans l’ouvrage Sommes (Editions Argol, 2009) de l’auteur lui-même. Cet exercice sensibilise les élèves à déduire d’une source textuelle des informations clefs, afin de les ré-utiliser et de donner de la véracité à leur récit. Faisant écho à l’utilisation fréquente en Littérature contemporaine de la citation dans un texte littéraire. Les élèves ayant extrait des lettres et documents d’archive des fragments qu’ils restituent dans leur propre narration, donnant ainsi à entendre la voix de leur personnage.

 

ZOOM sur Emmanuel Adely

Écrivain et romancier, Emmanuel Adely s’intéresse aux rapports et aux écarts qu’entretiennent l’expression orale et l’expression écrite, à la possibilité ‘‘d’écrire comme on parle et de lire comme on dit’’. C’est dans cette approche des potentialités d’atteinte d’une réalité orale par l’écrit qu’il s’illustre dans une écriture flux, souvent libérée d’une seule traite et, dans une spontanéité, celle-ci même qui caractérise la parole, balayant jusqu’à l’ultime ponctuation. Ainsi, Mad about the boy paru en 2003, aux éditions Joëlle Losfeld, est un texte sans majuscules, sans point, sans virgule, comme une interminable phrase déclamée dont la longueur s’invente à mesure qu’elle est prononcée, ainsi les monologues et les dialogues dans l’ouvrage Mon amour (éditions Joëlle Losfeld, 2005) rétifs à toute structuration syntaxique.

Temporalité du projet

– Janvier 2014 :  Découverte de l’univers de l’auteur via une sélection de livres. Visite des Archives départementales.

– Janvier-Février 2014 :  Premier atelier d’écriture avec Emmanuel Adely.

– Mars 2014 : Deuxième atelier d’écriture avec l’auteur.

– 15 et 16 Mai 2014 : Restitution publique aux Archives départementales et au Lycée. Voir les travaux des élèves.


Les établissements scolaires participants

>> Collège Jacques Ellul / Bordeaux (33).

>> Lycée privé professionnel Sainte-Famille Saintonge / Bordeaux (33).